SMIC HORAIRE au 01/10/2018 : 9,88 € brut 7,72 € net - Tarif minimum 2,78 € brut de l'heure (2,17 € net) - Maxi 6,175 € brut de l'heure (4,8239 € net) - Frais d'entretien : 2,65 € minimum par journée d'accueil jusqu’ à 7,50 heures - Pour 9 heures : 3,03 € et 0,3372 € par heure d'accueil au delà de 9 heures - Le chiffre pour passer du net au brut (et vice versa) est de 0,7812

Le temps de travail plus important que celui des autres employés

Le temps de travail plus important que celui des autres employés

Le temps de travail plus important que celui des autres employés

En se basant sur une enquête emploi de l'INSEE, l'étude détermine aussi que la durée hebdomadaire du travail des assistants maternels est plus élevée que la durée moyenne déclarée par les employés en général. En moyenne, les assistants maternels travaillent 40 heures par semaine, contre 33 heures pour l'ensemble des employés. À noter que la durée légale maximum des assistants maternels agréés est de 45 heures par semaine. Au-delà les heures sont majorées. Elles ne doivent pas dépasser la limite des 2250 par an.

De plus, le temps de travail est aggloméré autour de 5, voire 4 jours dans la semaine (22% d'entre eux ne travaillent que les lundis, mardis, jeudis et vendredis). Ce qui indique, assez logiquement, que leurs journées sont plus longues que celle de la plupart des salariés. En contrepartie, les assistants maternels sont peu à travailler le week-end (7% le samedi et 2% le dimanche). La répartition du travail des assistants maternels dépend, en effet, fortement des contraintes de leurs employeurs, qui sont bien souvent eux-mêmes salariés.

En plus de l'amplitude horaire qui est «d'environ 12h» selon Séverine Poméon. Les assistants maternels doivent parfois faire face aux abus des parents: «il y a un rapport direct à l'employeur qui fait que c'est compliqué de dire non: il y a des parents qui en profitent pour arriver à n'importe quelle heure, qui préviennent au dernier moment ou qui restent une demi-heure pour parler de la journée de l'enfant».

Dans ce dédale de règles et de relations complexes, la secrétaire adjointe du syndicat tient à rappeler «l'intérêt d'avoir un contrat de travail clair et l'importance de la formation et de la professionnalisation pour les assistants maternels».